Communiqués

Journée internationale des étudiants ⚓

 

Le 17 novembre, c'est la journée internationale des étudiants.
C'est l'occasion idéale pour rappeler que l'enseignement doit être une priorité politique.

Nous voulons mettre en avant qu'il faut, même en période de crise, offrir un enseignement de qualité et accessible à tous.
Ce jour là, nous ne serons pas seuls : partout dans le monde, des étudiants se rassembleront pour rappeler l'importance de l'enseignement.

Rendez-vous au rond-point Schuman, dans le centre de Bruxelles, à partir de 14h. Nos rangs seront grossis par les étudiants d'autres universités de Belgique et d'ailleurs.

Depuis vingt ans, le financement de l'enseignement supérieur n'a fait que baisser... il est temps que ça change !

Si vous tenez à la qualité de notre enseignement, c'est le moment ou jamais de le montrer !

Rejoignez l'évènement sur facebook.

De l'examen d'entrée à l'ULB ⚓

A la suite de l’actualité politique récente, notamment les déclarations du ministre de l’enseignement supérieur J.-C. Marcourt, le Bureau des Etudiants Administrateurs tient à exprimer sa position par rapport à la problématique de la sélection à l’entrée des études universitaires.


Nous sommes conscients que dans le cadre des études d’ingénieur, la présence d’un examen d’entrée permet d’assurer aux étudiants des conditions d’études optimales. Le niveau d'échec en première année y est d'ailleurs substantiellement plus faible que dans les autres facultés. Mais cette réussite est due au taux d’encadrement que permet l'examen d'entrée et n'est donc pas la conséquence directe de la présence de cet examen. De manière générale, nous estimons que la principale problématique sous-jacente à la réussite des études est celle de l’encadrement des activités d’enseignement. En effet, comment étudier dans des conditions correctes si le nombre d’enseignants fait cruellement défaut, faute de moyens. Si l'université parvenait à maintenir le taux d'encadrement actuel en faculté polytechnique en acceptant toutes les inscriptions, l'examen ne serait plus nécessaire.


De manière plus large, la réussite des études universitaires est intimement liée au niveau des études secondaires en communauté française. C’est donc à ce niveau qu’il faut s’atteler en priorité avant de vouloir réguler les admissions dans l’enseignement supérieur. En faculté des sciences polytechniques, l'examen d'entrée s'accompagne de cours permettant aux élèves de secondaires de se remettre à niveau pour répondre aux exigences de cet examen. Sans cela, il n'y aurait pas de mixité sociale au sein de la faculté. Imaginons un instant que chaque faculté demande un examen d'entrée. Combien de remises à niveau l'université, sortant de son rôle, devrait-elle alors dispensées? Quel encadrement, pourtant bien nécessaire en première année pour les guidances et aides à la réussite, serait alors gaspillé ?


De plus, en faculté polytechnique, la question des prérequis se résume à des questions de logique et de gestion d'outils mathématiques. La définition de ces mêmes prérequis dans d'autres domaines est insoluble si on se garde de demander aux nouveaux étudiants de maîtriser ce que l'université doit leur apprendre. Nous rejetons également le système français des préparations interminables qui ne sont que la preuve de l'insuffisance de l'enseignement secondaire.


En conclusion, nous estimons que partir d’un exemple qui fonctionne bien, faute de mieux, et de le généraliser à tous les types d’enseignement sans tenir compte des spécificités de chaque type d’études est une mauvaise idée. C’est pourquoi le Bureau des Etudiants Administrateurs se positionne contre les procédés de sélection à l’entrée appliqués de manière généralisée.

 

Le BEA

Sondage smiley ⚓

 

Smiley, c’est le nom du nouveau service informatique centralisé qui pose tant de problèmes à l’ULB depuis deux ans.

GeHol, MonULB, l’UV, Webmail, … vous avez certainement plein de remarques à faire sur leur fonctionnement. On vous offre maintenant l’occasion de vous exprimer, ce qui permettra de réellement améliorer ces outils.

Inscrivez-vous ici : http://survey2.ulb.ac.be/limesurvey/index.php?sid=26228&lang=fr, et répondez à un petit questionnaire en ligne. C’est important, soyez nombreux à le faire.

On aime tous râler, et ici vous pouvez le faire de manière constructive ;)

Grève du service des inscriptions de l'ULB ⚓

 

Depuis lundi après-midi, suite à une action syndicale, le Service des inscriptions de l’ULB travaille à bureaux fermés. Le hall des inscriptions est lui aussi fermé et l’accueil n’y est plus assuré.

Des alternatives ont été misent en place :

1. Les inscriptions tardives et complémentaires, les modifications d’inscription, les cours isolés et les auditeurs libres seront collectées au sein des différentes facultés de l’Université.

2. Les demandes de dérogation pour triplement ou quadruplement seront gérées par les services du Vice-Recteur aux affaires étudiantes.

3. Un bureau sera ouvert au bâtiment E (E1.109) de 9 à 12 heures à partir de ce vendredi 19 octobre afin de délivrer les demandes d’attestations, des paiements et des cartes d’étudiant (dans ce cas exclusivement pour les étudiants n’ayant pas mentionné d’adresse de correspondance en Belgique).
Les étudiants peuvent bien évidemment continuer à adresser leurs demandes d’attestations à l’adresse attestation@admin.ulb.ac.be
Pour les paiements, il reste évidemment possible et souhaitable de payer en ligne ou par virement postal également.

Malheureusement, la date du 20 octobre est maintenue comme date de clôture des réinscriptions via le portail.

Henriot, un auditoire classé ? ⚓

Il est vieux, il craque de partout, l’acoustique y est pourrie, mais on l’aime bien parce qu’il nous transporte dans une autre époque.

L’auditoire Henriot (batiment UA), le plus vieil auditoire de l’ULB, ne sera pas détruit. Au contraire, on va tenter de le faire classer et de le rénover en gardant son charme d’antan.