Communiqués

FEF, UNECOF ou rien ? ⚓

Chers étudiants,

Comme chaque année, à la suite des élections, il est proposé aux nouveaux élus au sein du Bureau des étudiants administrateurs de l’ULB (BEA) de choisir de s’affilier ou non à un organe représentatif des étudiants auprès de la Communauté française et donc du ministre de l’enseignement.

Seuls deux organes représentatifs des étudiants francophones sont actuellement reconnus par la Communauté française, ceux-ci étant la Fédération des étudiants francophones (“FEF“) et l’Union  des étudiants de la communauté française (“UNECOF“).

A la suite d’une mise en balance des intérêts des étudiants de l’ULB, nous avons jugé que l’argument de l’indépendance et donc du refus d’affiliation à l’un de ces deux organismes était contraire aux intérêts de la communauté estudiantine universitaire que le BEA a pour tâche de représenter, dès lors que cette décision signifiait une absence de représentation de cette même communauté estudiantine auprès de la Communauté française et donc l’impossibilité pour le corps estudiantin de l’Université libre de Bruxelles d’y voir ses intérêts représentés et défendus.

Ce jeudi 13 février 2014, le Bureau des étudiants administrateurs de l’ULB a donc pris, à l’unanimité, la décision de renouveler son affiliation auprès de la Fédération des étudiants francophones avec pour principales raisons : le nombre d’étudiants représentés par celle-ci, sa structure organisationnelle, le nombre d’étudiants prêts à se mobiliser pour sa cause ainsi que l’apport tant humain que matériel que celle-ci était prête à fournir aux étudiants de l’Université libre de Bruxelles dans la revendication de leurs intérêts auprès des organes de la Communauté française. 

Par ailleurs, le BEA a insisté sur le refus de voir à l’avenir les actions de la FEF se dérouler dans une logique partisane récurrente tout en reconnaissant les efforts que celle-ci avait produits à ce sujet au cours des derniers mois.